Qui je suis (en 2016)

2016
08.30

Je suis la même qu’en 2012 et un peu plus.

Je suis toujours amoureuse.
Je suis toujours prof à l’institut de la Vallée Bailly, à Braine-l’Alleud mais en plus, depuis un an, je me forme à la pédagogie Steiner grâce à l’a.s.b.l. EVIE .
Je dessine encore mais je n’ai plus exposé depuis… Caviart, en 2012.
Pourquoi? Parce que j’ai perdu Eliane. Eliane PIERRET, mon alter-ego, ma petite soeur d’art emportée par son cancer! Elle me manque comme me manquerait un morceau de mon âme, ou de mon coeur.
Son absence me plonge encore, plus de deux ans après, dans une tristesse inconsolable. J’ai perdu l’amie qui parlait la même langue que moi, celle des pinceaux, des couleurs vives et des noirs généreux.
Je dessine encore, souvent même, mais je n’ai plus de projet d’expo.
J’écris aussi et j’ose enfin donner ces mots à lire.
Parce qu’il y a 4 ans déjà, j’ai dit à Serge GOLDWICHT que je rêvais d’être écrivain. Il m’a demandé si j’écrivais. Force m’étais de répondre que j’écrivais de moins en moins. Alors il a dit sans rire: « Si tu veux être écrivain, commence donc par écrire. » et m’a prescrit trois pages par jour de n’importe quoi.
Donc j’ai (re)commencé par là. J’ai écrit n’importe quoi, pour écrire, parce qu’écrire des mots à l’encre bleue sur du papier lisse, ça me faisait vibrer. J’ai écrit n’importe quoi; tout ce qui passait par ma tête ou sous mes yeux: écrire, décrire, … jusqu’à ce que, après quelques semaines de ce traitement léger comme une plume, naissent deux personnages et un noeud.
C’était parti. Cabane est née et je suis devenue écrivain.
Le monde ne le sais pas encore mais cela n’a aucune importance: moi, je sais qui je suis.

Your Reply